Le château de la Reine des Fées

 

 

 

Gustave Doré - Rising of the bones En contemplant les restes de l'effondrement d'un dolmen, à Saint-Ciers-de-Canesse, non loin de Blaye, vous serez loin de vous imaginer l'histoire qu'abrite cette ruine; vous vous trouverez, en réalité, devant  ce qui fut, jusqu'au XIXème siècle, l'entrée du château des Fées.

On prétend que nul homme ne s'y serait aventuré sans y perdre la vie... Nul homme, en dehors d'un pasteur. Fuyant la tyrannie de son maître, il se serait réfugié dans le repaire et  y aurait alors découvert une grotte faites d'ossements humains ! La cavité étaitégalement empruntée par de mauvais génies, dont Timer, le plus redoutable d'entre eux, était le chef. A peine eut-il pris conscience de l'horreur du spectacle, que le jeune pasteur fut transporté dans une salle magnifique, brillant de mille éclats: il se trouvait alors dans la demeure des Fées. Leur reine, Fréa, vint à lui pour lui annoncer son sort: il serait offert en tribut à Timer, qui le dévorerait vivant. Et Nul ne saurait espérer un autre sort, à moins de prendre possession de l'œuf des serpents - dont le contact serait fatal au génie.  Troublée par le courage du pasteur, qui jura d'accomplir la mission, Fréa lui fit don d'une bague qui le rendrait invisible aux yeux des reptiles. Grâce à ce talisman, il put retourner dans la caverne s'emparer de l'œuf des serpents.

Après avoir vaincu Timer en le touchant avec l'œuf, le pasteur l'enchaîna pour l'éternité, et vécut une longue et heureuse vie avec la reine des Fées.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site