Légende de St-Germain-Lavolps

 

Au XVIIème siècle les Labarre et Lafeuillade possèdaient le château de St Germain. Parmi les membres de cette ancienne famille se trouvait une jeune fille qui adorait monter à cheval.
 
Un beau matin alors qu’elle chevauchait au nord du domaine, une rivière lui apparut : la Diège. Le cheval piaffe et la jeune fille sûre d’elle pense qu’elle peut faire sauter le cours d’eau à son fier destrier. Elle s’éloigne et lance sa monture au galop, le puissant cheval s’élance au-dessus des flots mais soudain la jeune fille voit avec horreur la berge se rapprocher , dans un ultime réflexe la cavalière éperonne l’animal, mais le saut est trop court pour une réception correcte et le cheval s’effondre sur la berge meurtrière tel un pantin désarticulé se retournant sur lui-même et écrasant sa cavalière. Tous les deux sont morts sur le coup...

Pourquoi cette rivière a-t-elle surgit de nulle part pour faire obstacle à la cavalière qui se riait de tous les dangers ? Peut-être pour inciter les gens à la traverser par le pont un peu plus loin et à ne plus la défier. Les éléments détestant la prétention des humains...


Sources : http://www.saint-setiers.com
              Dictionnaire historique des paroisses du Diocèse de Tulle par l'abbé J.B. Poulbière Tome III.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×