Le sabbat du Puy-de-Dôme


Approchez lentement du pieu fiché en terre,
Prêtez ouïe attentive à mon discours final
Je suis livrée aux flammes et j'offre à mon parterre
L'aveu de mon péché, du haut du foin létal:

Il est une nuit magique où valsent Aube et Aurore
Et où le crépuscule ne sert plus que de poêle
Pour attiser les âmes de ces êtres rouge et or
Que vous nommez Sorciers et que j'appelle Étoiles

Car en ce beau solstice, à la fête favorable,
Vous pourrez admirer venant de mille lieux
Des cheveux de lumière qui, en rondes admirables,
Voguant sur leur balai, font clignoter les Cieux.

Le troupeau fraternel s'unit autour du père
Qui patiemment attend le réveil de l'Astre
pour donner à chacun sa respective affaire
et enfin ordonner le début du désastre:

Satan est le meneur de cette nuit d'orgie,
Et sur le Puy de Dôme, au sommet, il convie
Les dépravés sorciers à des débordements
.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×