Vitrail

 

1 - Un jour, deux pèlerins de saint Jacques et leur fils en marche vers Compostelle, s'arrêtèrent pour la nuit dans une auberge de Saint Dominique de la Calssade. Une servante s'éprit du jeune homme et, celui-ci refusant ses avances, elle résolut de se venger. Dans la nuit, elle mit dans son sac une tasse d'argent.
Au matin, alors qu'ils s'étaient mis en route, ils furent poursuivis et l'enfant arrêté, convaincu de vol.
cette première image montre le couple sur un pont, à la sortie de la ville. Derrière eux, leur fils est appréhendé.
le jeune homme fut ramené à la ville et condamné à mort.

 

 

 

2 - Le jeune garçon fut pendu haut et court.
Cette image montre le gibet où pend le corps du supplicié. A gauche, les deux parents éplorés sont agenouillés, en prière.
Désespérés, ils reprennent la route de Compostelle.

 

 

3 - Leurs dévotions accomplies, les parents prirent la route du retour.
Parvenu à Saint-Dominique, ils résolurent de visiter le lieux du supplice de leur fils pour prier Dieu et lui demander le repos de son âme.
Quelle ne fut pas leur stupéfaction de retrouver celui-ci vivant, toujours au bout de sa corde !
On le voit soutenu par saint Jacques !
Le saint est à droite, avec son bâton et son auréole. Il soutient le pendu par les pieds.

 

 

4 - Les parents se précipitèrent chez le juge, lui demandant de faire dépendre leur enfant car il était vivant.
Le juge était dans sa maison, s'apprêtant à passer à table. dans la cheminée un coq et une poule étaient en train de rôtir.
Il ne voulut pas les croire et leur dit qu'il les croirait lorsque le coq et la poule qui étaient presque cuits sortiraient du feu et chanteraient.
Illico, les gallinacés sautèrent de l'âtre et entonnèrent leur chant.
Le juge assembla ses gens et alla au gibet. L'enfant fut dépendu et conta les raisons de sa mésaventure. La servante confondue confessa son mensonge et fut condamnée à son tour à être pendue.

 

 

5 - Cette image montre saint Jacques assis sur un autel.
Devant lui, se tiennent Les parents et l'enfant miraculé, les mains jointe en signe de dévotion.
En souvenir de cette histoire, l'église de Saint Dominique de la Cassade contient toujours une cage où se trouvent un coq et une poule blanche.

 

 

6 - Saint Jacques, nimbé, portant le bâton des pèlerins de Compostelle.
Curieusement, sur cette image, comme dans tout le tympan, on ne voit pas la traditionnelle coquille Saint-Jacques habituelle.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site